mercredi 30 novembre 2011

Le nouveau numéro d'AQUAmag disponible

AQUAmag n°13 est sorti.
On peut le commander en ligne ici. Sinon, il est évidemment disponible dans les boutiques spécialisées. La liste, toujours actualisée, est disponible ici.

Ce numéro est un "spécial Guppy". Toutefois, afin de ne pas frustrer les lecteurs qui ne sont pas forcément des aficionados de ce poisson, un nombre substantiel de rubriques est dédié à d'autres thèmes.

On y retrouve notamment la rubrique "Aquascaping" qui nous propose des aquariums biotopes, mais aussi la rubrique "Crevettes & Cie" qui s'intéresse cette fois aux écrevisses. Un excellent complément à l'opus précédent qui traitait des crabes et qui permet en 2 numéros d'acquérir des connaissances de base pour mieux maintenir ces invertébrés moins populaires, et moins disponibles, que les désormais célèbres crevettes des genres Caridina et Neocaridina.

Discus Passion

Je me suis fendu d'une revue de presse consacrée aux deux livres d'Heiko Bleher sur le discus. Pourquoi un article sur le sujet ? Parce qu'à la lecture de ces ouvrages, il me semble important d'insister sur leur qualité... et qu'en cette période, c'est un excellent cadeau de Noël ! C'est un travail monumental, avec une somme de connaissances incroyable. Certains ont pointé quelques erreurs ici ou là. Toutefois, vu le nombre de pages consacrées au genre Symphysodon, il est tout à fait normal que de telles choses arrivent. Sans compter que la prospection en milieu naturel n'est pas toujours des plus faciles. Le mérite d'Heiko Bleher est sans aucun doute le fait qu'il ne se fie pas seulement à ce que lui disent les récolteurs et qu'il préfère se rendre sur place pour vérifier ou éventuellement infirmer les faits. Cela donne donc des ouvrages "de terrain".
Personnellement, j'ai préféré le premier tome, dédié aux formes naturelles et aux divers biotopes des Symphysodon spp. Sans parler d'une partie historique très riche. On peut ne pas être d'accord avec la partie systématique, notamment la validation de Symphysodon tarzoo. D'ailleurs, là dessus, Bleher reste assez prudent. Mais c'est un très bel ouvrage qui se doit d'orner toute bibliothèque d'amateurs de discus.
Quant au deuxième ouvrage, il est dédié aux formes d'élevage. N'étant pas spécialiste de la chose, je laisse les amateurs purs et durs décider de la qualité ! Toutefois, j'ai énormément apprécié le complément au tome 1, concernant la distribution naturelle, qui clôt ce livre. Et on peut ajouter que l'auteur a ajouté un nombre impressionnant de photos des diverses variétés rencontrées chez les éleveurs du monde entier, dont beaucoup de réputation internationale.
Certains rechigneront sur le prix… mais justement, c'est bientôt Noël, c'est peut-être l'occasion d'un cadeau original. D'ailleurs, à signaler que la boutique Animalia Éditions propose un "pack" à cette occasion. À voir ici. Selon l'inclinaison, on peut bien sûr ne commander que l'un ou l'autre tome, suivant qu'on est passionné d'élevage (T2) ou d'histoire naturelle (T1). Que c'est dur (et coûteux…) d'être passionné par les deux !

Le prochain billet sera consacré au guppy, et à l'aventure de ce numéro "Spécial" d'AQUAmag.

En attendant, vous pouvez déjà retrouver l'édito ici, en intégral. Et pour patienter encore, voici le sommaire :

Magazine

p. 4 Actuel - Nouveautés ichtyologiques, associations, produits

p. 10 Où nous trouver ?

p. 11 Abonnement

p. 12 Parole d’expert …

Technique

p. 16 Retour aux sources Mise en œuvre d’un sol nutritif

p. 20 Produit aquariophile La nourriture des guppys et autres vivipares

Pratique

p. 24 Nano-aquarium La nano-(r)évolution

p. 28 Guppy passion Les concours de guppys

Aquascaping

p. 30 - Relever le défi d’un paysage géographique

p. 34 - Les nouvelles des aquascapers !

p. 36 - La culture des plantes photophiles (caulescentes, Riccia, etc.)

p. 40 - International Aquatic Plants Layout Contest 2011

p. 44 - Le 8ème Championnat de France d’Aquariophilie

Aquatique

p. 48 Raretés Cherax peknyi & Brittanichthys axelrodi

p. 50 Portrait nature Un monde de « guppys »

p. 54 Aquarium biotope Le Venezuela… avec des guppys !

p. 58 Plantes Les plantes pour l’aquarium à guppy

Maintenance

p. 62 En vedette Tout savoir ou presque sur le guppy

p. 66 Discus passion Le Bleher des discus, tomes 1 & 2. Revue de presse

p. 70 Crevettes & compagnie Découvrir les écrevisses

p. 74 Repro De l’élevage du guppy jusqu’aux sujets de concours

p. 78 Abonnement

p. 79 Boutique

p. 82 Bon de commande



À très bientôt !

vendredi 18 novembre 2011

Le podcast de la RTBF disponible

Suite à l'entretien radiophonique diffusé mercredi 9 novembre 2011, le Podcast de l'émission "Sacré Cocktail", sur la Première (RTBF) est disponible ici au format MP3 :

Podcast sur l'aquariophilie (Yasmine Boudaka, La Première)
© La Première, RTBF

Il s'agissait de présenter ce hobby, et notamment de pointer son impact sur l'environnement. S'il y a encore quelques progrès à faire, l'aquariophilie est loin d'être si éco-irresponsable qu'on a coutume de le dire.

Bonne écoute !

mercredi 9 novembre 2011

L'aquariophilie sur la RTBF

Aujourd'hui, l'émission radio "Sacré Cocktail" de la Première (RTBF) propose un petit sujet sur l'aquariophilie et notamment durable.

J'ai eu l'occasion de participer à cette émission qui passera entre 14h et 16 (il sera également possible, ultérieurement, de télécharger l'émission).

Le message est en tout cas bien passé, puisque le site de la radio souligne bien que l'aquarium peut devenir un sanctuaire pour les espèces disparues.
Pour une fois que les aquariophiles ne passent pas pour de doux illuminés qui rechercheraient des poissons seulement pour l'esthétique, et peu importe le prix ou les conditions de prélèvement, on peut saluer l'effort de l'équipe de Sacré Cocktail, et notamment Yasmine Boudaka avec qui j'ai pu longuement m'entretenir. Merci à elle !

J'aurai le plaisir de rencontrer les aquariophiles et les auditeurs belges ce vendredi 11 novembre, à l'occasion d'une conférence sur l'aquariophilie "responsable". Toutes les infos ici.

Pour écouter la RTBF, suivez ce lien et cliquez sur la bannière "ECOUTER" en haut.

mercredi 2 novembre 2011

Conférence à Bruxelles, petit rappel

Le 11 novembre prochain, j'aurais le plaisir de donner une conférence sur l'aquariophilie durable (titre : "Une aquariophilie responsable pour demain ?) à Bruxelles, dans le cadre de la "Journée Congrès Aquariophile" donnée par l'ICAIF, avec la participation du Club Velifera de Uccle.
Retrouvez toutes les informations pratiques sur ce lien.

L'aquariophilie durable ne doit pas être vue comme un concept en vogue, mais bien comme une façon unique (loin d'être nouvelle, par ailleurs !) d'aborder un hobby qui reste encore bien incompris. Car il ne s'agit pas seulement de "posséder" des poissons rares ou de faire un tableau vivant dans une pièce avec les pièces les plus colorées. Hélas, c'est ainsi que l'on dépeint par trop fréquemment ce passe-temps.

Pourtant, c'est aussi et surtout l'opportunité exceptionnelle d'observer tout un écosystème aquatique, habituellement hors de portée pour la plupart d'entre nous qui n'avons pas l'opportunité d'aller dans les contrées lointaines, et encore moins les capacités d'explorer les innombrables biotopes parfois non exempts de danger... Pour certains, c'est même l'occasion rêvée d'apporter une touche de nature dans la morosité des grands centres urbains. Et qui dit écosystème, dit relations entre les organismes qui le peuplent et bien sûr le monde qui les entoure et les aide à vivre, voire à prospérer (substrat, éclairage, etc.).

C'est un formidable moyen de mieux intégrer, et de manière simple, des systèmes complexes. Et pourquoi pas, d'être sensibilisé à notre environnement immédiat, aquatique ou non. Puisque même si les échelles sont différentes, les enjeux sont souvent les mêmes : pollution, recyclage, espace vital, etc. Toutes ces données se retrouvent dans l'aquarium, à condition d'y prêter attention.

L'aquariophilie "durable", c'est avoir un regard différent sur l'aquarium : un écosystème parfois fragile mais tout à fait maîtrisable, pour peu qu'on cherche à trouver la source des problèmes plutôt qu'à racheter des poissons ou des plantes (voire des invertébrés…) chaque semaine. Le seul fait de changer ces habitudes, c'est déjà penser l'aquarium de manière écologique et, espérons-le, durable !