mercredi 28 mars 2012

Réunion AFV le 1er avril (authentique !)

L'Association France Vivipares (AFV) organise son Assemblée Générale à St-Cyr sur Mer (83270) ce dimanche 1er avril 2012.
La journée commence dès 9h00 sur le port de la Madrague à St-Cyr. Au menu, A.G. donc (réservée aux membres de l'AFV) mais aussi "bourse en sac" de poissons, plantes, matériel, etc. Venez nombreux !
Plus d'informations sur le site de l'AFV.

À dimanche.

dimanche 18 mars 2012

Bibliographie mise à jour en ligne

J'ai mis à jour ma bibliographie.
Sont inclus les articles parus dans AQUAmag, depuis 2008. Il ne s'agit pas d'un index du magazine, mais seulement des textes que j'ai rédigés. Pour en savoir plus sur le contenu d'AQUAmag et retrouver l'ensemble des articles, merci de vous rendre sur le site officiel.

Ne sont mentionnés que les articles "de fond". Tout ce qui concerne les événements temporaires auxquels j'ai participé n'a pas été inclus, puisque j'ai supposé que les lecteurs cherchaient surtout des informations sur les poissons ou éventuellement les aquariums publics.

Bonne lecture.

PhC

jeudi 15 mars 2012

AQUAmag n°14, suite

Le nouveau n° d'AQUAmag est désormais disponible ! Pour ceux qui ne le trouveraient pas vers chez eux, il reste la commande en ligne.
C'est ici.

mardi 6 mars 2012

AQUAmag n°14, bientôt disponible

Le nouveau numéro d'AQUAmag est en cours de distribution. Les abonnés le recevront très prochainement. Quant aux autres, ils pourront le découvrir dans leur animalerie / jardinerie préférée, ou en kiosque.
Sinon, on peut toujours le commander au lien suivant.

Concernant la couverture, il s'agit d'une population sauvage de Apistogramma cacatuoides originaire du Pérou.

À cette occasion, le grand (et ce n'est pas qu'une métaphore) Patrick de Rham nous relate ses observations in situ, lui qui a eu la chance de voyager à travers le monde et de passer notamment beaucoup de temps au Pérou. Il nous présente ainsi deux biotopes à cacatuoides bien particuliers qui, s'ils ont beaucoup de points communs, divergent également sur de nombreux aspects. De plus, il souligne les différences de motifs et de colorations des deux populations de Apistogramma cacatuoides qui peuplent ces biotopes. Cet article me semble particulièrement précieux, car il nous permet de mieux appréhender le milieu naturel de ces poissons, et de mieux comprendre leur écologie. Cela permet évidemment de mieux s'inspirer pour la composition du décor et/ou l'aménagement technique de l'aquarium.
À noter que dans son article, Patrick de Rham a préféré baptiser les cacatuoides présents sous le nom de Apistogramma cf. cacatuoides. Le "cf." est l'abbréviation de confer, qui signifie "proche de". Il y a de très fortes chances pour qu'il s'agisse bien de populations géographiques de l'espèce Apistogramma cacatuoides qui présente tant de couleurs et motifs différents selon les localités, mais dans le doute, mieux vaut rester prudent et parler de formes "proches de" A. cacatuoides. Dont acte.

Sans détailler tout le sommaire, je tiens également à signaler le très bon article de Nicolas Charpin, consacré à la reproduction de Leporacanthicus joselimai, connu également sous le code L264. Outre ses observations pertinentes qui nous en apprennent plus sur la multiplication de ce Loricariidé, Nicolas a également fourni des photos bien documentées sur le développement de cette espèce, depuis le stade embryonnaire jusqu'au stade juvénile. Merci à lui, et félicitations pour cet article particulièrement intéressant.

Le sommaire :

Magazine

p. 4 Actuel - Nouveautés ichtyologiques, événements, produits
p. 10 Où nous trouver ?
p. 11 Abonnement

Technique

p. 12 Retour aux sources - Prévenir les algues
p. 16 Produit aquariophile - Le décor inerte en « dur »

Pratique

p. 20 Nano-aquarium - Quelques micro-plantes pour nano-aquariums
p. 24 Aquaterrarium - Des « labyrinthidés » en aquaterrarium

Aquascaping

p. 30 - Le CAPA 2011 : Concours Aquagora de Paysages Aquatique
p. 36 - Réaliser un décor avec des Echinodorus
p. 42 - Les apports de carbone

Aquatique

p. 46 Raretés - Microphis deocata, Erethistes jerdoni & Trochilocharax ornatus
p. 48 Cichlidés - Apistogramma cacatuoides, facile, et pourtant…
p. 54 Aquarium biotope - Apistogramma cf. cacatuoides, témoignage du Pérou
p. 58 Plante - Bolbitis heudelotii, une fougère exigeante

Maintenance

p. 62 En vedette - Microdevario kubotai, le rasbora émeraude
p. 66 Discus passion - Prévenir et gérer les conflits
p. 70 Crevettes & compagnie - Les crevettes, mode d’emploi
p. 74 Repro - La reproduction du L264, Leporacanthicus joselimai

p. 78 Abonnement
p. 79 Boutique
p. 82 Bon de commande


lundi 5 mars 2012

Dur hiver pour les tanichthys

L'hiver en Provence, comme partout ailleurs dans l'Hexagone, voire dans toute l'Europe, a été particulièrement rigoureux.
En plus d'une neige qui a recouvert jardin et bassin durant une bonne dizaine de jours, la glace était de la partie, avec des températures parfois inférieures à -10°C la nuit, et qui approchaient péniblement les -3°C au plus "chaud" de la journée.

Il va sans dire que pour les vairons de Chine (Tanichthys albonubes), dont la distribution s'étend depuis les environs de Canton jusqu'au nord du Vietnam, cet hiver était particulièrement rude. J'ai maintenu sans difficulté plusieurs générations de ces petits Cyprinidés en extérieur, en Provence, où la rare glace n'avait pas plus de 2 cm d'épaisseur (voir mes publications à ce propos dans les anciens numéros d'AQUA Plaisir, entre 1998 et 2008)… Mais cette année, celle-ci dépassait les 20 cm ! Ce phénomène est plutôt rare, et je ne me souviens pas avoir vu un tel hiver depuis 1985 ou 1986. C'est donc un événement assez exceptionnel, mais qui peut s'avérer tragique pour les espèces exotiques pas vraiment adaptées au froid, à l'instar du vairon de Chine.

D'où la photo de ce spécimen mort, pris dans la colonne d'eau entre deux épaisseurs de glace. On voit d'ailleurs les bulles et autres éléments piégés dans cette couche de glace, déjà bien réduite (la photo a été prise il y a maintenant une bonne semaine). Hélas, ce n'était pas le seul tanichthys mort, et j'ai pu en dénombrer près d'une dizaine. Difficile de savoir ce qui se passe sous les branchages, tout au fond du bassin. Peut-être qu'à cette profondeur (50 cm), certains poissons ont pu résister au froid et sortiront quand les températures seront bien plus clémentes. Si la température de l'air a été proche de 16, voire 18°C ces derniers jours, il faut tout de même un peu plus de temps pour que celle de l'eau remonte. D'autant que le froid s'est installé à nouveau depuis aujourd'hui !

Le suspense devrait certainement rester entier jusqu'à la fin avril, voire le début du mois de mai. Là, avec des températures de l'eau que j'espère supérieures à 10°C, je pourrai enfin voir si quelques tanichthys ont réchappé à ce dur hiver, ou au moins fouiller le fond du bassin pour retrouver éventuellement leurs restes.

Je donnerai des nouvelles sur ce blog en temps voulu. Affaire à suivre…